La Maison de l'Entreprise
La maison de l'entreprise du Burkina Faso
Aller au contenu principal
Historique

Le concept de « Maison de l’Entreprise du Burkina Faso » est né dans le cadre des activités du Projet d’appui au secteur privé (PASP), initié par la Banque mondiale et qui s’est achevé en 2000. Au cours d’un atelier regroupant les représentations du secteur privé et des partenaires techniques et financiers, les 2 et 3 octobre 1997, le secteur privé a exprimé ses attentes en matière d’assistance à tous les stades de développement de l’entreprise.
 
Le diagnostic établi à l’époque et qui demeure d’actualité, a indiqué un problème de coordination générale au niveau du dispositif d’appui au secteur privé qui se traduit par « des objectifs peu précis, des chevauchements multiples et une absence navrante de concertation stratégique élargie ». L’atelier a alors préconisé la mise en place d’une cellule spéciale « chargée d’établir le lien permanent entre les besoins du secteur privé et les instruments mis en place pour y répondre. Cette structure deviendrait ainsi, le prescripteur des services et des prestations spécifiques disponibles dans le système d’appui ».
 
C’est ainsi qu’est né le premier concept « MAISON DE L’ENTREPRENEUR », en tant que forum de recueil des besoins du secteur privé, ainsi que le lieu de convergence des actions développées par les institutions d’appui.
 
L’idée a été approfondie lors d’un autre atelier spécifique, organisé le 6 juillet 1998, au cours duquel les premières activités opérationnelles de la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso ont été déclinées. Après cinq ans de maturation, la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso a été officiellement portée sur les fonts baptismaux, le 10 septembre 2002. Ainsi, pour s’identifier et mieux assurer les missions qui lui sont assignées, la MEBF s’est dotée d’une personnalité juridique.
 

Statut juridique
 
La MEBF est une association non confessionnelle, apolitique et sans but lucratif, qui regroupe des personnes physiques et morales de droit privé. Régie par la loi n°10-92 ADP, elle a été créée le 10 septembre 2002 et reconnue par récépissé n°2002-557/MATD/SG/DGAT du 27 décembre 2002.
 
Peut être membre de la MEBF, toute personne physique ou morale de droit privé qui en manifeste le besoin auprès de la direction générale de la MEBF. Les candidats sont ensuite présentés à l’Assemblée Générale par les soins du Président du Conseil d’administration sur proposition du Directeur Général pour une décision finale. Nous pouvons dès à présent noter que l’Assemblée générale est l’organe suprême de la MEBF.
 
Depuis le 19 avril 2010, la MEBF est reconnue association d’utilité publique par décret n° 2010-180/PRES/PM/MATD/MEF.

Missions

L’objectif général poursuivi par la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF) est de participer au développement d’un secteur privé fort et compétitif, grâce à la fourniture d’une masse critique et coordonnée de services aux entreprises et aux associations professionnelles.

Il s’agit pour elle de contribuer à la rénovation du dispositif d’appui au secteur privé appelé désormais à jouer le rôle de principal levier du développement économique du Burkina Faso.

La MEBF est ainsi investie des missions suivantes :

  • la mise en place et l’animation d’un dispositif d’accueil, d’écoute et d’orientation vers les programmes d’appui au secteur privé ;
  • l’exécution de programmes d’appui au secteur privé ;
  • un rôle d’interface avec les administrations, les institutions d’appui au secteur privé et les prestataires de services en matière d’information économique, de conseils, de formation et de formalités administratives ;
  • et toute activité ou opération annexe ou connexe nécessaire à l’accomplissement de son objet.

C’est ainsi que la MEBF a mis en place un dispositif formel lui permettant d’identifier les besoins en services des entreprises mais aussi, les cabinets et prestataires pour lesquels un registre conséquent est déjà ouvert.

Son action est fortement orientée vers les PME et les TPE qui constituent l’essentiel du tissu économique du Burkina Faso.

L’organe exécutif

La direction générale et le serétariat général


 

La Direction Générale est l’organe exécutif de la MEBF et dispose, par délégation du Conseil d’Administration, des pouvoirs les plus étendus pour gérer et assurer le bon fonctionnement de l’Association. A ce titre, elle est chargée de :

  • la définition et la mise en œuvre des stratégies et politiques générales et spécifiques,
  • la négociation et la gestion des projets et programmes,
  • la gestion courante de l’association et des services,
  • la gestion du personnel,
  • la préparation du budget et le suivi de son exécution,
  • la préparation des comptes et des rapports de chaque exercice social,
  • l’exécution des décisions de l’Assemblée Générale, du Conseil d’Administration et des organes statutaires.

Le Directeur Général est appuyé dans ses fonctions par un Secrétaire Général à qui il délègue une partie de ses prérogatives.

Pour mener à bien ses missions, la Direction Générale comporte plusieurs directions ou services techniques et administratifs et financiers.

La direction de facilitation des affaires (DIFA)


Sous l’autorité du Directeur Général, la Direction de la Facilitation des Affaires est chargée :

  • de faciliter et simplifier les formalités administratives,
  • de proposer toutes actions susceptibles d’améliorer le climat des affaires,
  • de superviser et assurer le fonctionnement optimal des dispositifs de facilitation des affaires dont la gestion est confiée à la MEBF,
  • d’animer les organes des dispositifs de facilitation des affaires et les commissions techniques,
  • d’assurer l’élaboration des rapports périodiques.

La direction de développement et des projets (DDP)


 

Placée sous l’autorité du Directeur Général, la Direction du Développement et des Projets est chargée :

  • d'élaborer et mettre en œuvre la stratégie de mobilisation et de coordination des ressources financières des partenaires techniques et financiers en direction du secteur privé,
  • d’assurer la mission générale d’agence d’exécution des projets et programmes financés par les bailleurs de fonds et le financement des besoins de services non financiers exprimés par les membres de la MEBF,
  • d’assurer l’exécution technique, la gestion directe ou déléguée des projets et programmes, en veillant à la complémentarité des interventions et à une synergie des mécanismes,
  • d’animer les commissions techniques.

La Direction du Développement et des Projets peut, le cas échéant comporter des unités d’exécution des projets et programmes.

La direction de marketing et de l'appui conseil (DMAC)


 

Sous l’autorité du Directeur Général, la Direction du Marketing et de l’Appui Conseil est chargée :

  • de développer et mettre en œuvre une stratégie de renforcement des capacités des entreprises et des groupements professionnels, dans une démarche commerciale, de couverture du territoire et d’approche catégorielle et linguistique,
  • de développer et mettre en œuvre une stratégie de fourniture de services préférentiels et promotionnels en faveur des membres,
  • de développer et mettre en œuvre une stratégie viable en matière d’accueil, de guidance, d’orientation, de conseil et d’accompagnement des entrepreneurs,
  • de développer des actions de promotion de l’entrepreneuriat et de l’esprit d’entreprise,
  • de suivre les actions en matière de partenariat, dans le domaine de l’appui-conseil,
  • d’initier toutes actions pertinentes dans le domaine de l’appui conseil,
  • d'animer les commissions techniques,
  • d’assurer l’élaboration des rapports périodiques.

La direction de l'administration et des finances


 

Sous l’autorité du Directeur Général, la Direction du Marketing et de l’Appui Conseil est chargée :

  • de développer et mettre en œuvre une stratégie de renforcement des capacités des entreprises et des groupements professionnels, dans une démarche commerciale, de couverture du territoire et d’approche catégorielle et linguistique,
  • de développer et mettre en œuvre une stratégie de fourniture de services préférentiels et promotionnels en faveur des membres,
  • de développer et mettre en œuvre une stratégie viable en matière d’accueil, de guidance, d’orientation, de conseil et d’accompagnement des entrepreneurs,
  • de développer des actions de promotion de l’entrepreneuriat et de l’esprit d’entreprise,
  • de suivre les actions en matière de partenariat, dans le domaine de l’appui-conseil,
  • d’initier toutes actions pertinentes dans le domaine de l’appui conseil,
  • d'animer les commissions techniques,
  • d’assurer l’élaboration des rapports périodiques.

L'audit interne


 

Sous l’autorité du Directeur Général, l’Audit Interne est chargé :

  • de veiller à la mise en place et à l’application des normes et des procédures,
  • d’évaluer les processus de management des risques, des fonctions et des opérations,
  • d’assurer le management de la qualité,
  • de conseiller et proposer des mesures correctives des dysfonctionnements,
  • de produire des rapports sur les contrôles et les évaluations.

Le service communication


 

Sous l’autorité du Directeur Général, le Service de la Communication est chargé :

  • d’élaborer et mettre en œuvre le plan de communication de la MEBF,
  • d’animer les supports de communication (périodiques d’information),
  • d’assurer les relations avec les médias,
  • de gérer les relations publiques.

Le service informatique


 

Sous l’autorité du Directeur Général, le Service de l’Informatique est chargé :

  • d’élaborer et mettre en œuvre le schéma directeur informatique de la MEBF,
  • d’administrer les réseaux informatiques et de gérer les interconnexions,
  • d’assurer la maintenance du parc informatique,
  • de développer et/ou administrer des applications ou des bases de données à usage interne,
  • d’assurer le bon fonctionnement de la connexion à l’Internet et à l’Intranet,
  • d’assurer l’assistance technique aux utilisateurs.